Ce nouveau dispositif permet de transmettre automatiquement des données, en particulier de géolocalisation, et de contacter un opérateur en cas d’accident (le bouton peut aussi être activé manuellement). Sur le papier, il est gratuit pour les automobilistes. Mais en pratique, le coût est assumé par différents acteurs, qui pourraient donc répercuter ces nouvelles charges sur leurs clients.